top of page

Jouarre : Encore et toujours plus de béton !

Dernière mise à jour : 31 juil. 2023



Le 4 juin, Le Pays Briard a publié un article concernant un projet de construction à Jouarre, sans prendre au préalable les informations auprès des riverains, des habitants, ou de nous, l'opposition municipale. Les explications du maire nous apparaissent trompeuses.

Malgré nos multiples relances pour obtenir un droit de réponse auprès du Pays Briard, nos sollicitations sont demeurées sans suite.


Aujourd'hui, deux mois plus tard, nous partageons ici notre point de vue, mettant en question le rôle de la presse locale dans une communication transparente...

 


Il y a quelques semaines, monsieur Vallée a exposé dans ce journal un projet ambitieux : la construction de 42 logements au cœur de notre village, qu'il porte depuis plusieurs années. Nous n'avions pas l'intention d'engager un débat public avec la majorité municipale à propos de cette décision qui nous semble disproportionnée, notamment en termes d'accessibilité pour les piétons et les véhicules.


Toutefois, suite à la publication de l'article, nos propres investigations et nos discussions avec les riverains nous amènent à partager quelques observations.


Il est surprenant de constater que Monsieur Vallée, qui affirme suivre ce projet depuis 2015, présente autant d'informations incorrectes dans son article.

Par exemple, la maquette publiée diffère notablement de celle présentée dans le permis de construire : une rue disproportionnée, des balcons mal positionnés, l'absence du pavillon Wetmore qui se trouvera pourtant à la sortie de la nouvelle rue.

Comment peut-on expliquer ces divergences ?


Le projet actuel envisage une circulation avec une entrée sur la rue Milon et une sortie par la ruelle Bicêtre.


Néanmoins, l'organisation prévue pour la circulation piétonne et automobile sur la ruelle Bicêtre soulève des inquiétudes en termes de sécurité. Comment les piétons et les véhicules pourront-ils partager en toute sécurité cette voie étroite ? Il suffit de se rendre sur place pour constater qu'aujourd'hui, même avec un flux automobile relativement faible, il n'est pas simple de partager la ruelle quand un piéton et une voiture tentent de l'utiliser simultanément. Le piéton se trouve contraint de se décaler au maximum à droite ou à gauche pour laisser passer le véhicule. Il convient de noter que cette voie est désignée aujourd'hui comme une ruelle et non comme une rue, une distinction qui souligne son étroitesse. Ce constat aurait dû alerter les concepteurs de ce projet.


Monsieur Vallée souligne que la règle des 15000 habitants s'applique à la commune la plus peuplée de l'agglomération. Il est en effet bien informé. Toutefois, Coulommiers compte actuellement un peu moins de 15000 habitants. Aucune obligation donc. De plus, la loi sur la sécurité et le renouvellement urbain requiert un minimum de 25% de logements sociaux, alors que Jouarre en compte déjà 30%.


Ces erreurs et contradictions soulèvent des questions :


Pourquoi monsieur Vallée n'a-t-il pas rencontré les riverains, malgré nos deux demandes ? Pourquoi néglige-t-il les préoccupations des jeunes propriétaires dont les maisons se situeront à moins de trois mètres du nouvel immeuble ?


Nos interrogations sur les accès routiers et piétons en conseil municipal ont toujours reçu des réponses évasives, soit par dérobade, soit par manque de compétence. Comment imaginer un trafic sûr et sans nuisance alors qu'il est impossible d'élargir les rues ?

Pourquoi ces informations erronées ?

Quelle est cette attitude envers les Jotranciens ?

Pourquoi cette détermination à faire disparaître l'espace vert central de notre ville qui aurait pu accueillir un projet plus respectueux de l'environnement ?


Il semble que notre commune n'ait pas fini de nous surprendre.


Isabelle Leclercq, Amandine Farget, Philippe Rimbert & Rodolphe Benkovic

642 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page