top of page

Fausses rumeurs ou véritable opération de communication ?

Dernière mise à jour : 15 févr. 2023


L'article du 3 février du Pays Briard sur le maire de Jouarre a suscité beaucoup d'intérêt, mais pour des raisons différentes de celles présentées dans le journal.


fausses rumeurs ou véritable opération de communication ?


C'est la question que beaucoup se posent à la suite de l'article annonçant que le maire de Jouarre n'aurait pas été mis en examen. Un bruit curieux qui laisse à penser que le maire cherche à se victimiser, mais que cache-t-il réellement derrière cette opération de communication ?


Dans un 1er temps le journaliste prétend mettre un terme aux rumeurs, mais ne fait en réalité qu'en créer de nouvelles. Et les personnes pointées du doigt ne sont même pas interrogées sur le sujet. D'ailleurs le groupe d'opposition de Jouarre vient de réagir et dit avoir demandé un droit de réponse au Pays Briard.

Etrange pratique journalistique... Cela laisse à penser que l'article n'est qu'une simple opération de communication orchestrée.


- Mise à jour le 15/02 : Voici le lien de la réponse de l'opposition : https://actu.fr/ile-de-france/jouarre_77238/lopposition-municipale-de-jouarre-repond-au-maire_57223808.html

Ensuite, il est difficile de comprendre pourquoi le maire a choisi de parler d'une affaire de DGS datant du précédent mandat. Cela ressemble à une diversion habile pour détourner l'attention.

Puis lorsque le maire affirme qu'il n'y a aucune affaire judiciaire, c'est évidemment un mensonge éhonté. Ce n'est même pas relevé par le journaliste, ce qui est assez surprenant.


Il suffit de consulter les PV du conseil municipal du 21 juin 2022, 27 Juillet 2022 et 18 Novembre 2022 pour voir que le maire a demandé une aide juridictionnelle pour les frais d'avocat, en raison d'une plainte avec constitution de partie civil contre lui pour :

  • Usurpation de fonction par immixtion dans une fonction publique réprimée par l’article 433-12 du code pénal,

  • Complicité et recel d’usurpation de fonction par immixtion dans une fonction publique



Et pour finir, le maire laisse penser qu’il est déjà focalisé sur les prochaines élections municipales. Est-ce une annonce de candidature déjà ? On peut seulement spéculer.


En conclusion, cela m'a fait penser à la fable de La Fontaine du renard et des raisins et de sa morale : "les mensonges ont les jambes courtes".




223 vues0 commentaire
bottom of page